Le SMIC passe de 8,27 à 8,44 euros

Le smic subit une augmentation moins forte que d'habitude cette année. Elle est tout juste indexée sur la variation de l'indice des prix de mai à mai. Les syndicats, comme d'habitude, crient au scandale.
 
Nous rappelons que l'augmentation du smic génère mécaniquement une inflation. Si l'augmentation du smic a pour but d'équilibrer l'inflation : "c'est le chat qui se mord la queue". Par exemple, pour ce qui concerne les services à la personne : l'augmenation du salaire augmente le prix de l'heure du service. Il en va de même dans toutes les entreprises. Cette liaison mécanique du niveau des salaires et du coût de la vie semble échapper aux syndicats et d'une manière générale à toute forme de socialisme aveugle, socialisme tout court.
 
Il semble naturel à tout le monde que les entreprises doivent faire des efforts sur les salaires, sans voir que c'est demander au consommateur de faire un effort sur le portefeuille. Cette escalade absurde menée par l'idée et non le fait, par l'envie davantage que par la raison, engendre une baisse de compétitivité importante à l'international. Sur le plan national, la smicardisation des salariés engendre une perte de pouvoir d'achat pour les personnes qui gagnent plus que le smic. Au final, c'est toute l'économie qui perd avec les décisions démagogiques de ce qui voudrait s'apparenter à la "bonne politique sociale".
 
Nous considérons la modération appliquée cette année à l'augmentation du SMIC comme une bonne décision. Nous la saluons.
 
Nous rappelons aussi que nous faisons figure d'exception dans les services à la personne, puisqu'aucun salaire n'est ramené au smic. Ce que nous saluons n'a donc rien à voir avec nos intérêts directs : les salaires de nos collaborateurs démarent à 10 euros net. Paradoxalement, l'augmentation exagérée du smic leur fera perdre le pouvoir d'achat que nous tenons à leur donner avec nos hautes marges de redistributions salariales.

Régis Maag

Information publiée le 25 juin 2007 - Mise à jour : 25 juin 2007


Vous pouvez publier un commentaire ou une question