982 000 places chez les assistantes maternelles

18 Nov 2015
L’accueil des enfants en bas âge chez les assistantes maternelles est deux fois et demie plus important que celui chez les établissements d’accueil collectif.

En France, les modes de garde des enfants en bas âge sont multiples : assistante maternelle, crèche, jardin d'enfants, halte-garderie… ce ne sont pas les alternatives qui manquent. Cependant, si les modes de garde d’enfants ne manquent pas, les places sont comptées.

Plus de 1 350 000 places en tout

En 2013, 369 000 places étaient pourvues par les établissements d’accueil collectif. Malgré tous les efforts, le taux d’équipement moyen s’établit à 16,9 places pour 100 enfants de moins de trois ans.

982 000 places chez les assistantes maternelles

commons.wikimedia.org

Cependant, les parents des enfants en bas âge peuvent se tourner vers les assistantes maternelles quand les places dans les établissements d’accueil collectif manquent.

Pour palier à ce problème de place, l’État met à la disposition de ses citoyens des assistantes maternelles agréées. En 2013, l’accueil chez les assistantes maternelles était en moyenne de 43 places pour 100 enfants de moins de trois ans. Le total de l’accueil par les assistantes maternelles en France est estimé à 982 000 places, soit deux fois et demie plus que l’accueil collectif et familial.

Près de 3000 baby-sitters sur letarif.com

Letarif.com met à la disposition des parents une liste de plus de 2758 baby-sitters et agences agréées d'assistance maternelle éligibles au paiement par CESU et à la réduction d'impôt.

Les frais de garde nets des aides représentent 6 % des ressources avant impôts des familles quand l’enfant est confié à une assistante maternelle. Après déduction des allocations et du crédit d’impôt, le reste à charge des familles est de 1,40 euro par heure.

Ces aides permettent aux familles monoparentales ainsi qu’aux familles nombreuses de mieux faire face aux frais que génèrent la garde de leurs enfants en bas âge.

Les assistantes maternelles et vos droits sur service-public.fr : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F2642


Vous pouvez publier un commentaire ou une question