Zoom : les difficultés pour développer des activités à forte valeur ajoutée et professionnaliser

L’enjeu dans les entreprises du nettoyage est de fidéliser la main-d’oeuvre en offrant des perspectives de carrières salariales et professionnelles. Cela passe nécessairement par le développement d’activités à forte valeur ajoutée. Cependant, il existe de nombreux obstacles àcela. Le marché de la propreté reste très fortement marqué par une concurrence par les prix, soutenue par deux éléments : la facilité d’entrée sur le marché (qui ne demande que très peu d’investissement de départ) et surtout la non-reconnaissance de l’activité exercée (la notion depropreté est subjective). L’isolement dans le travail, les horaires décalés et le temps partiel n’attirent pour l’essentiel qu’une main-d’oeuvre très faiblement qualifiée et souvent immigrée. L’analphabétisme est un frein à la formalisation des activités, et donc aux contrôles (lire des consignes, les transmettre aux suivants, etc.). La réponse aux problèmes temporels peut passer par le développement d’enseignes multi-clientèle (entreprises + particuliers), mais la structuration de ces enseignes ne va pas de soi, et pourrait nécessiter une intervention des pouvoirs publics pour favoriser le développement de tels services.


[Source : centre d'analyse stratégique - Prospective sur l'évolution des métiers d'aujourd'hui à 2015 - Les services aux particuliers page 144 du document pdf]

Information publiée le 29 décembre 2007 - Mise à jour : 29 décembre 2007


Vous pouvez publier un commentaire ou une question