Comment faire face à la peur de l’enfant, avant les examens ?

Plusieurs parents se demandent comment faire face à la peur de l’enfant, avant les examens. En effet, une grande part des enfants ont toujours peur de rater leurs contrôles. A l’approche d’un examen, cette peur s’accompagne souvent de symptômes physiques qui inquiètent les parents : mal de ventre, manque d’appétit, tachycardie (augmentation du rythme cardiaque), visage pâle, etc.

Effet du stress avant l’examen sur la scolarité

Avec de tels symptômes, l’enfant se sent mal. Il perd ses moyens, manque de concentration, manque d’attention, etc. Au lieu de s’occuper de son examen, il devient préoccupé de lui-même, de ses peurs, de son anxiété et de son malaise. Pourtant, une grande part des élèves qui ont peur avant leurs contrôles n’ont pas des troubles d’apprentissage et apprennent parfaitement leurs leçons. Mais, ils se trouvent paralysés face à leur feuille d’examens et incapables de restituer leurs acquisitions. Certainement, les notes ne seront pas à la hauteur de leurs attentes.

Comment expliquer cette émotion ?

Complètement désemparés devant cette situation, certains parents recourent aux médecins pour chercher de l’aide à confronter la panique de l’élève avant chaque examen et obligent ainsi l’enfant à prendre des médicaments. En réalité, il ne faut surtout pas rechercher à faire disparaître cette angoisse liée aux examens que ressent votre enfant ! Au contraire, c’est une émotion bénéfique pour lui. C’est en effet la même peur que ressent l’acteur avant une représentation théâtrale ou le chanteur avant de monter sur scène. (Ce qu’on appelle le « trac« ) Elle pousse l’acteur à donner le meilleur de soi-même. C’est pareil pour les élèves : cette peur que l’élève éprouve est une prise de conscience qu’il va se retrouver seul face à sa feuille d’examen et que c’est à lui seul de la remplir. Souvent, cette prise de conscience dynamise et motive les élèves. Mais elle paralyse une part des élèves qui, au lieu d’assumer leur responsabilité, ils essayent de l’éviter. C’est ce deuxième type d’élèves qui a plus besoin d’aide.

Comment faire face à la peur de l’enfant ?

Pour faire face à la peur de l’enfant qui se trouve souvent paralysé devant sa feuille d’examen, nous vous proposons un outil très efficace : la visualisation. Il s’agit d’un outil très puissant qui consiste à visualiser et évoquer mentalement une scène ou une situation avant de la vivre concrètement. Cet outil est utilisé surtout par les grands sportifs pour se concentrer avant une compétition. Dans ce sens, certains skieurs, imaginent mentalement leurs descentes plusieurs fois avant de faire la course. Vous pouvez apprendre le même exercice à votre enfant. Mentalement, il se projette en train de réciter ses leçons, répondre à des exercices, etc. Ainsi, il s’entraîne avant le moment de l’examen et il apprend à faire face aux difficultés au lieu de les fuir. Le principe est simple. Demandez-lui de fermer ses yeux, d’imaginer l’enseignant en train de distribuer les sujets et posez-lui des questions qui portent sur ses cours auxquels il doit répondre. Ainsi, vous pouvez lui expliquer que la situation ne nécessite pas une telle peur et que les questions portent forcément sur des leçons qu’il a vues en classe et qu’il a bien révisées. La visualisation permet à l’enfant terrorisé avant une épreuve de gérer cette peur de mal faire et de passer ses examens sans stresser.

En répétant plusieurs fois cet exercice, vous allez faire face à la peur de l’enfant et vous allez voir que cette émotion est partie. L’enfant acceptera de vivre cette expérience de se retrouver seul face à la feuille d’examen et de répondre aisément sans être bloqué.