Deux outils indispensabels pour suivre la scolarité de l’enfant

Suivre la scolarité de l’enfant est primordial pour la réussite de ce dernier. Grâce à ce suivi, l’enfant brillant sera conscient de l’intérêt que portent ses parents pour lui. De même, l’enfant en difficultés scolaires trouvera une écoute attentive, se sentira accompagné et fournira les efforts nécessaires pour se rattraper. Voici donc quelques repères pour suivre la scolarité de l’enfant.

1.   L’organisation

1.1.   A l’école primaire

Bien que l’organisation du travail soit prise en charge par les enseignants, vous êtes chargés de mettre en place une bonne organisation pour le travail à la maison. Veillez, tout d’abord, à lui montrer les bonnes méthodes pour organiser son cahier de textes. Il doit rédiger correctement ses devoirs et sauter des lignes pour séparer les différentes parties. Ainsi, il pourra repérer le travail demandé et estimer le temps nécessaire pour l’accomplir. Ce faisant, vous pourrez l’aider à établir un planning qui lui permettra d’éviter la surcharge de travail, durant la semaine. Certainement, la surcharge de travail impacte la capacité de l’enfant et sa faculté d’apprendre.

1.2.   Au collège et au lycée

Généralement, les professeurs annoncent le programme de chaque matière, dès la rentrée scolaire. Vous pouvez alors demander à l’élève de préparer un planning visuel qu’il pourra accrocher dans sa chambre. Cette méthode lui permettra de prévoir les périodes de devoirs sur table et les périodes où il doit fournir des efforts supplémentaires. A ce stade, l’élève doit apprendre à s’organiser tout seul. Néanmoins, suivre la scolarité de l’enfant reste nécessaire, surtout à l’âge d’adolescence. A ce stade, il doit apprendre à être autonome mais il a encore besoin d’être encadré. Bien entendu, veillez à suivre ses résultats et n’hésitez pas à lui proposer votre soutien ou bien des cours particuliers en cas de difficultés.

2.   La communication

2.1.   Avec l’enfant

Pour suivre la scolarité de l’enfant d’une manière efficace, il faut établir une bonne communication. Par exemple, si l’élève rencontre des difficultés en mathématiques, essayez de noter les jours où il étudie cette matière et demandez-lui comment la séance s’est passée et s’il commence à mieux comprendre les cours. En revanche, si l’enfant a des matières où il ne trouve pas des difficultés, valorisez son travail et encouragez-le à continuer. Ainsi, l’élève aura l’impression que vous le soutenez dans ce qu’il fait de bien et de moins bien et trouvera un plaisir à vous faire part de ses soucis et de ses problèmes. De même, vous devez lui expliquer que l’objectif de sa scolarité n’est pas uniquement d’avoir de bonnes notes mais plutôt de préparer son avenir. Demandez son avis de ce qu’il aime faire, essayez de vous renseigner ensemble sur son métier préféré et sa place dans le marché de travail. Grâce à cette méthode de communication, l’enfant comprendra qu’il travaille, avant tout pour lui-même et non pour les adultes.

2.2.   Avec ses professeurs

Afin de bien suivre la scolarité de l’enfant, il faut aussi communiquer avec ses professeurs. Ces derniers mettent au point de nombreux outils qui vous fournissent une idée sur le niveau réel de votre enfant. Son comportement, ses progrès ou ses difficultés sont mentionnés dans le carnet de liaison. Ses résultats et ceux de ses camarades de classe sont indiqués dans le bulletin trimestriel. En outre, vous pouvez à tout moment demander un rendez-vous avec ses professeurs et notamment son professeur principal pour si vous pensez que l’enfant rencontre des difficultés scolaires. Si c’est le cas, vous pouvez discuter ensemble pour envisager les solutions.