Auto-entrepreneur,coach sportif,impôts,deduction fiscale

Forum - Services à la personne Problèmes et solutions Auto-entrepreneur,coach sportif,impôts,deduction fiscale

Ce sujet a 2 réponses, 3 participants et a été mis à jour par  Charlène, il y a 1 an et 8 mois.

  • Auteur
    Messages
  • #616

    dovgher270
    Participant

    Bonjour ,

    Je suis AE en tant que coach sportif a domicile . J’ai obtenu également un numéro d’organisme en tant que Service à la personne.
    J’ai plusieurs problèmes.1) puisque je suis organisme de SAP je suis donc considéré comme salarié des personnes qui m’emploient.Les revenus que je touche seront à déclarer dans une feuille de déclaration classique d’impôts sur le revenu de « salarié » ou dans mon chiffre d’affaire d’ auto entrepreneur ?si je pose cette question c’est par ce que cela a une incidence sur le taux d’imposition et ça me permettrait d’avoir aussi une marge sur le CA maximum autorisé dans le domaine du service(32 K€)
    Dans le cas ou la réponse est que j’ai le droit de choisir soit comme salarié soit comme autoentrepreneur, ma question numéro 2 est la suivante :
    2)Pour que mes clients obtiennent la déduction fiscale en tant que SAP faut il qu’il mettent leur chèque(ou virement) à l’ordre de mon nom perso ou celui de mon autoentreprise ou cela n’a d’incidence que pour moi par rapport aux impôts que je déclarerais plus tard?
    3) en fait je m’embrouille un peu au niveau de mon statut.Je suis en même temps « salarié » de mes clients et d’un autre côté je suis autoentrepreneur,ça veut dire que pour l’argent que je gagne(vu qu il y a condition d’exclusivité en tant que SAP) je pourrais le déclarer toute ma vie en tant que salarié (de mes clients qui « m’emploient »)et d’après ce que je crois savoir cela revient à payer moins d’impôts que l’auto-entrepreneneur ,en tout cas a long terme ?

    Merci de m’éclairer sur ces différents points.

  • #2760

    CESU
    Admin bbPress

    Bonjour,

    1. ce que vous énoncez ne me semble pas complètement logique. Si vous êtes un organisme de SAP, vous êtes payé par votre organisme en tant que salarié de l’organisme, pas par vos clients. Les clients paient l’entreprise, l’entreprise vous paie, dans le cas de l’auto-entreprise – par opposition au travail salarié.

    Non, un auto-entrepreneur n’est pas un salarié du particulier employeur, il y a une confusion ici qu’il faut bien identifier. Auto-entrepreneur = Entreprise dont le gérant n’est pas le salarié de ses clients. La preuve : c’est vous qui payez les charges.

    2. vous pouvez effectivement cumuler les 2 statuts : il faut alors demander aux personnes intéressées par vos services si elles acceptent d’être votre employeur (c’est dans votre intérêt au niveau social) ou si elles souhaitent être facturées par votre auto-entreprise. C’est cependant le niveau global de revenus qui est plafonné à 32k. Le cumul des statuts ne représente donc pas un avantage fiscal.

    3. Vous pouvez moins d’impôts en tant que salarié, mais le salaire horaire est inférieur puisque les charges sont payées par votre employeur. Quand vous facturez en auto-entreprise, le prix horaire est plus important mais c’est vous qui payez charges et taxes. L’un dans l’autre, cela permet surtout de montrer une flexibilité auprès des clients et employeurs mais pas d’optimiser ses revenus. Et surtout, ce que vous facturez en auto-entreprise ne pourra jamais être considéré comme du revenu salarié, à moins que votre « client » soit unique et qu’il vous embauche de façon si récurrente que votre contrat de prestation puisse être requalifié en salariat. Bref, les choses sont assez claires, vous cumulez 2 statuts avec un plafond de revenus annuel clair (32k), un revenu net personnel médian (salaire net en salarié ou facture entreprise – charges = revenu net) qui fait de l’auto-entreprise et du salariat une solution fiscale et sociale assez proche en résultat. Peut-être que vous cherchez trop à optimiser le côté financier alors que ce que vous permet la loi est surtout de faciliter votre accès à l’emploi et aux clients. Lorsque vous ferez votre déclaration de revenus annuels, vous serez bien obligé de distinguer ce qui relève de vos revenus salariés et ce qui relève de vos revenus d’auto-entreprise (qui eux auront déjà subi un prélèvement mensuel si vous déclarez correctement).

  • #3492

    Charlène
    Participant

    Je vous rappelle qu’il y a tout un dossier sur le site à propos de l’auto-entreprise et un sujet spécial sur le cumul des statuts salarié + auto-entrepreneur ici : https://letarif.com/emploi/auto-entreprise/cumul-salarie-auto-entrepreneur

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.