CESU

Toutes mes réponses sur les forums

10 sujets de 1 à 10 (sur un total de 384)
  • Auteur
    Messages
  • en réponse à : COIFFURE A DOMICILE et CESU #3643
    CESU
    Maître des clés

    Quant à la convention collective de la coiffure et des professions connexes, elle ne mentionne à ce jour le CESU que pour rémunérer les salariés en salon.

    https://www.legifrance.gouv.fr/affichIDCC.do;jsessionid=89B308C8BA447643618A22CD4CC5E649.tpdjo09v_1?idConvention=KALICONT000018563755&cidTexte=KALITEXT000029149527

    Et l’article D.7231-1du code du travail, qui sert de référence pour lister les activités compatibles avec le chèque emploi service universel, ne mentionne toujours pas la coiffure :

    https://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?idArticle=LEGIARTI000032660272&cidTexte=LEGITEXT000006072050

    Pour l’instant, toutes les sources officielles à part les propositions du sénat et les mentions vagues d’élargissement du Projet de Loi de Financement de la Sécurité Sociale (PLFSS 2018) convergent pour continuer à exclure la coiffure à domicile du champ d’application du CESU.

    Dès qu’une note contradictoire nous parviendra, nous mettrons à jour notre site et le signalerons sur cette page pour que tous les participant reçoivent une alerte par email.

    en réponse à : COIFFURE A DOMICILE et CESU #3641
    CESU
    Maître des clés

    Au 8 juin 2018 (date de la dernière actualisation du site gouv.fr), la version officielle reste la suivante, au sujet de la coiffure à domicile :

    « Les soins esthétiques à domicile permettent aux personnes dépendantes de bénéficier de soins qu’elles ne peuvent plus assumer seules.

    Ces soins contribuent à l’hygiène et à la mise en beauté. Ils peuvent être réalisés par une esthéticienne à domicile (manucure, épilation…).

    Ils peuvent également comprendre des interventions élémentaires d’hygiène sur les cheveux (lavage, séchage…) mais excluent les prestations de coiffure. »

    Source gouvernementale : https://www.entreprises.gouv.fr/services-a-la-personne/soins-d-esthetique-a-domicile-pour-personnes-dependantes

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 année et 5 mois par CESU.
    en réponse à : COIFFURE A DOMICILE et CESU #3639
    CESU
    Maître des clés

    La question a déjà 10 ans, mais revient dans l’actualité avec le gouvernement qui prend en compte enfin les usages pour rendre la vie de tout le monde plus facile. Nous avons ainsi reçu cette question qui reste pertinente plus que jamais :

    « Bonjour je suis coiffeuse à domicile et on me demande si il y a possibilité que je puisse prendre des chèques Cesu . Je vois sur votre site qu’il est effectivement possible en tant que coiffeuse à domicile d’être prestataires de services de coiffure à domicile j’aimerais avoir plus de renseignements pour pouvoir en faire bénéficier à des clientes âgées ou handicapées. merci d’avance pour votre réponse. »

    En 2018, dans le cadre de « la simplification de la déclaration des plus petites activités économique », le gouvernement a décidé d’élargir le champ des activités payables en CESU.

    Voir le PLFSS 2018 : https://www.economie.gouv.fr/files/files/PLF2018/DP_PLFSS_2018.pdf

    Où on peut lire ceci :
    « Afin de faciliter la déclaration de ces activités dans les conditions les plus simples possibles, il est proposé d’élargir le champ du chèque emploi service universel (CESU) à l’ensemble des activités pouvant être réalisées auprès de particuliers. Celles-ci pourront ainsi être déclarées aux administrations sociales de manière rapide, simple et totalement dématérialisée. »

    L’article 42 prévoit une entrée en vigueur de la réforme au 1er janvier 2018 mais à ce jour, nous n’avons reçu aucune information encore sur sa mise en oeuvre, nous ne savons pas encore précisément quelles activités peuvent être incluses dans ces déclarations ouvertes. A priori, la coiffure à domicile des personnes dépendantes, si elle entre dans le cadre d’une aide globale à domicile est déjà éligible au dispositif CESU sous l’appellation « soins à domicile » dans la section « personnes âgées et personnes dépendantes ». Mais pour l’activité à proprement parler du coiffeur itinérant qui offre exclusivement le service de coiffure hors d’un cadre global d’aide à domicile, il se peut qu’elle entre dans le nouveau plan élargi mais il nous faut attendre la confirmation pour vous dire clairement.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 année et 5 mois par CESU.
    en réponse à : AIDE A DOMICILE #3638
    CESU
    Maître des clés

    Bonjour Virginie,

    Je pense que vous devriez publier une annonce sur le site, par exemple dans la section « aide à domicile » ici : https://letarif.com/aide-domicile/ (bouton « postuler ») et surtout bien préciser où vous habitez pour que d’éventuelles personnes intéressées sachent où vous pouvez rendre des services.

    Si vous avez besoin d’aide pour publier une annonce, n’hésitez pas à me demander.

    Bien cordialement,
    A+

    Régis

    en réponse à : Aide pour remplir le dossier Agrément Simple et Qualité ? #3556
    CESU
    Maître des clés

    Edit: je supprime l’url du site de Mr Deloumeaux car le lien ne fonctionne plus.


    @deloumeaux
    : est-ce que ça veut dire que votre entreprise est fermée ?

    en réponse à : Comment créer une société de services à domicile? #3555
    CESU
    Maître des clés

    J’ai supprimé le site du conseil général car le lien ne fonctionne plus…

    Je compense avec le lien de l’Agence France entrepreneur, ex-l’Aide Pour la Création d’Entreprise, APCE : https://bpifrance-creation.fr/

    On peut suivre les 10 étapes de la création et instruire en ligne son business plan, c’est vraiment indispensable.

    en réponse à : recherche site service a la personne #3382
    CESU
    Maître des clés

    Avec un peu de recul, on peut désormais voir quels sont les sites référents sur ce marché :

    • Aladom.fr, créé par l’excellent Guillaume Thomas
    • Sefaireaider.com, désormais dirigé par notre ami Gilles Gallico, fondateur de Trouvea.fr
    • Aideautop.fr, plus récent et je ne l’ai pas testé, mais il a l’air bien pensé
    • Jemepropose.com, qui offre une visibilité optimum grâce à un référencement très optimisé

    Déjà, je pense qu’une inscription sur ces 4 sites et LeTarif.com permet d’obtenir une visibilité intéressante aujourd’hui.

    en réponse à : Informations complémentaires agrément - activités proposées #2768
    CESU
    Maître des clés

    Je me suis permis de modifier le lien ci-dessus car sampeo.fr ne fonctionne pas, l’accès à la page d’accueil s’effectue via :

    en réponse à : CHARGES AUTOENTREPRENEUR #2761
    CESU
    Maître des clés

    Il existe actuellement 4 niveaux de prélèvement : les « charges » sociales, les impôts, la formation et une taxe. Pour calculer le montant global de vos prélèvements obligatoires, il vous suffit de connaître votre chiffre d’affaires prévisionnel (CA).

    1 – Les cotisations sociales :
    CA x 22,9 % = … euros

    2 – L’impôt
    CA x 1,7 % = … euros

    3 – La formation professionnelle
    CA x 0,20 % = … euros

    4 – La taxe « chambre consulaire »
    CA x 0,044 % = … euros

    Total : 1 + 2 + 3 + 4

    en réponse à : Auto-entrepreneur,coach sportif,impôts,deduction fiscale #2760
    CESU
    Maître des clés

    Bonjour,

    1. ce que vous énoncez ne me semble pas complètement logique. Si vous êtes un organisme de SAP, vous êtes payé par votre organisme en tant que salarié de l’organisme, pas par vos clients. Les clients paient l’entreprise, l’entreprise vous paie, dans le cas de l’auto-entreprise – par opposition au travail salarié.

    Non, un auto-entrepreneur n’est pas un salarié du particulier employeur, il y a une confusion ici qu’il faut bien identifier. Auto-entrepreneur = Entreprise dont le gérant n’est pas le salarié de ses clients. La preuve : c’est vous qui payez les charges.

    2. vous pouvez effectivement cumuler les 2 statuts : il faut alors demander aux personnes intéressées par vos services si elles acceptent d’être votre employeur (c’est dans votre intérêt au niveau social) ou si elles souhaitent être facturées par votre auto-entreprise. C’est cependant le niveau global de revenus qui est plafonné à 32k. Le cumul des statuts ne représente donc pas un avantage fiscal.

    3. Vous pouvez moins d’impôts en tant que salarié, mais le salaire horaire est inférieur puisque les charges sont payées par votre employeur. Quand vous facturez en auto-entreprise, le prix horaire est plus important mais c’est vous qui payez charges et taxes. L’un dans l’autre, cela permet surtout de montrer une flexibilité auprès des clients et employeurs mais pas d’optimiser ses revenus. Et surtout, ce que vous facturez en auto-entreprise ne pourra jamais être considéré comme du revenu salarié, à moins que votre « client » soit unique et qu’il vous embauche de façon si récurrente que votre contrat de prestation puisse être requalifié en salariat. Bref, les choses sont assez claires, vous cumulez 2 statuts avec un plafond de revenus annuel clair (32k), un revenu net personnel médian (salaire net en salarié ou facture entreprise – charges = revenu net) qui fait de l’auto-entreprise et du salariat une solution fiscale et sociale assez proche en résultat. Peut-être que vous cherchez trop à optimiser le côté financier alors que ce que vous permet la loi est surtout de faciliter votre accès à l’emploi et aux clients. Lorsque vous ferez votre déclaration de revenus annuels, vous serez bien obligé de distinguer ce qui relève de vos revenus salariés et ce qui relève de vos revenus d’auto-entreprise (qui eux auront déjà subi un prélèvement mensuel si vous déclarez correctement).

10 sujets de 1 à 10 (sur un total de 384)