Le tarif d’une femme de ménage en 2017

Sans frais administratifs ni commissions, les femmes de ménage auto-employées (auto-entrepreneur) offrent un service de qualité, agréé par l’état, flexible et le moins cher du marché, avec un prix de revient moyen de l’ordre de 7.5€ de l’heure, contre un prix de revient médian de 9 € de l’heure sur l’ensemble du marché du nettoyage domestique. Cette tendance de 2017 devrait se confirmer fortement en 2018 avec l’augmentation du nombre d’aides ménagères qui optent pour ce régime.

Vous pouvez nous demander des devis pour comparer les prix.


Grâce à une législation de plus en plus favorable, il est possible d’obtenir un prix de revient après réduction d’impôt inférieur au SMIC, sous la barre des 8,30 euros. Une femme de ménage auto-entrepreneur bénéficie d’une rémunération de 14 euros de l’heure quand le coût client s’élève à 7€. Des alternatives à l’auto-entreprise existent, avec les agences agréées qui recrutent le personnel de maison avec soin, ou encore les salariés particuliers rémunérés en CESU. Le tarif horaire moyen d’une femme de ménage avant réduction d’impôt peut paraître élevé par une entreprise agréée, mais par rapport au travail au noir, le prix de revient est inférieur : en moyenne 10 euros de l’heure toutes charges comprises, TVA incluse. Contrairement à une idée reçue, le travail au noir revient plus cher (12 euros par heure en moyenne) que les entreprises agréées de services à la personne. Le repassage débute à 16€ de l’heure avant réduction fiscale. Différenciez aussi mandataire et prestataire pour comprendre les modes de facturation.

La nouvelle législation rend la tarification plus sécurisante pour vous : le devis est désormais obligatoire avant toute prestation d’un montant total supérieur à 100 euros (arrêté du 17 mars 2015 entré en vigueur le 1er juillet 2015).

Vous pouvez obtenir 3 devis détaillés pour comparer et
connaître exactement le coût de votre femme de ménage

Comparez les tarifs en emploi direct, entreprise prestataire agréée ou en mode mandataire

Une femme de ménage à domicile employée par le particulier coûte de 8,30€ (SMIC NET horaire 2017, hors congés payés, soit 14,729€ brut avec 10% de congés payés avec 5 € de cotisations au réel) à 13.5€ net (soit 23 euros de l’heure avec 9 € de cotisations au réel), en 2017 avant réduction d’impôt. Après réduction d’impôt, les prix de revient varient de 7 45€ à 11 €. Votre choix sur la méthode d’emploi influe directement sur le prix et les montants des avantages fiscaux et sociaux :

  1. Particulier à particulier : en moyenne 9€ de l’heure, vous devenez employeur

    En emploi direct, c’est-à-dire si vous employez directement une femme de ménage à partir d’une petite annonce par exemple – de particulier à particulier, le coût horaire s’élève en moyenne à 10 euros net de salaire, auxquels s’ajoutent les charges sociales (7 € pour 10€ NET), soit 17 euros au total. Avec la déduction d’impôt, le prix de revient s’élève alors à 9 euros (8,82 euros/h plus précisément).
    Fin de contrat : En cas de licenciement, il faudra prévoir des démarches dont les coûts ne sont négligeables.

  2. Trouvez votre femme de ménage directement et simulez les prix des charges

  3. Par un prestataire de services : en moyenne 10€/h, vous n’êtes pas l’employeur

    Par une entreprise ou association prestataire de services à la personne qui emploie lui-même le personnel, c’est ce qu’on appelle le « mode prestataire », le prix varie de 19 euros de l’heure à 27 euros. Ces écarts de prix sont déterminés par le nombre d’heures mensuel. Un plein temps revient en moyenne à 19 euros, alors que 2 heures par semaine reviennent à 21 euros par heure, avant réduction fiscale. Une TVA à 7% est incluse dans ce tarif, ainsi que les charges sociales (patronales et salariales). Le prix horaire final s’élève ainsi de 10 à 13,5 euros, après réduction d’impôt. Ce service donne aussi accès facilement aux prestations ponctuelles, pratique pour les locations saisonnières notamment.
    Fin de contrat : Si vous souhaitez arrêter la prestation, il suffit de le signaler à l’entreprise, vous n’avez pas démarche compliquée à entreprendre et c’est rapide.

  4. Association mandataire : à partir de 9€/h, vous êtes employeur

    Par nature, l’association vit avec des objectifs moins financiers que les entreprises, ce qui rend les prix plutôt plus bas. Avec l’association mandataire, c’est vous qui êtes l’employeur, les charges seront prélevées par un appel de cotisations URSSAF, le prix de revient est de 2 à 6 euros de l’heure plus élevé que l’emploi direct, car les démarches administratives sont prises en charge par l’organisme (qui peut être une entreprise ou une association agréée).
    Fin de contrat : En cas de licenciement, il vous faudra prévoir un budget pour régler les indemnités de licenciement.

  5. Association prestataire : à partir de 9.5€/h, vous n’êtes pas employeur

    L’association prestataire supporte à peu près les mêmes contraintes que les entreprises privées de services à la personne. Grâce à leur visée plus sociale que financière, elles permettent le plus souvent d’obtenir des prix moins élevés. Notez tout de même que l’ambition du personnel est une vraie donnée à considérer si vous recherchez une employée de maison fiable dans la durée. La rémunération est un instrument assez universel de motivation des employés, il faudra donc vous assurer que votre femme de ménage bénéficie d’un niveau de rémunération comparable au marché privé et d’un parcours de formation aussi performant que les meilleures entreprises.
    Fin de contrat : La fin de contrat est simple à gérer, c’est l’association qui est employeur, elle est prestataire de services, vous n’avez donc pas de démarche de licenciement à entreprendre.

  6. Femme de ménage auto-entrepreneur : à partir de 7€/h, vous n’êtes pas employeur

    Vous pouvez aussi recourir aux services de femmes de ménage qui ont créé leur propre entreprise. Vous n’aurez pas à effectuer de démarches d’emploi (fiches de paie, recrutement, contrat de travail, cotisation sociales) car votre aide ménagère est elle-même prestataire de services.
    Pour mettre fin à un contrat de prestation, il suffit de respecter ses clauses. En général, le préavis de résiliation est négociable avec l’auto-entreprise.

Vigilance sur le mode mandataire

=> Il arrive qu’une entreprise propose du personnel en mode mandataire. Le plus souvent, il s’agit d’entreprises de ménage en cours de développement qui passent progressivement en mode prestataire, pour limiter les risques temporairement. Comme concrètement les clients n’aiment pas et ne veulent pas être employeurs, il est urgent pour ces entreprises de parvenir à employer les femmes de ménage pour prendre la responsabilité de leurs plannings notamment. Car en mode mandataire, l’organisme ne peut pas être considéré comme donneur d’ordre. Et si l’organisme se comporte comme un employeur, elle peut voir ses contrats requalifiés de mandataire à prestataire et subir un rattrapage des cotisations. Cette situation arrive souvent, nous l’avons déjà observée à de très nombreuses reprises.

=> Information connexe : la différence entre mandataire et prestataire ›

=> Les tarifs de référence des 20 services à la personne selon leurs différents taux de TVA ›

=> Une réduction d’impôt vient diminuer ces coûts jusqu’à 50%, avec un plafonnement de type « niche fiscale », dépendant de votre déclaration de revenus. Les personnes non imposables et non actives n’ont pas droit à ces aides, à moins de bénéficier d’autres aides de type APA ou PCH.

Le prix du repassage à domicile

Il existe 2 types de prestation de repassage :

  • La collecte et la livraison du linge repassé
  • Le repassage à votre domicile
  • Les prix sont très proches de ceux du ménage à domicile : à partir de 16€ de l’heure, soit 8€ après réduction d’impôt. La moyenne nationale, d’après nos observations, s’élève à 18,50 euros avant réduction d’impôt, pour 2 heures de repassage par semaine. Certaines agences facturent un surcoût pour le cas de la collecte et livraison du linge repassé, au titre de frais de déplacement, ce qui n’est pas possible dans le cas où l’intervenante travaille à votre domicile. Le repassage à domicile revient donc généralement moins cher.

    Le prix d’une aide ménagère au noir

    Si vous êtes tenté(e), comparez !
    Une grande majorité de personnes ont au moins une fois rémunéré un service en argent liquide pour éviter au moins la TVA. Levons ce tabou, parce qu’en matière de ménage à domicile, c’est une option certes répandue, mais un mauvais calcul. Autant bien comparer, en connaissance de cause.

    Au noir, c’est-à-dire lorsqu’un particulier emploie directement une personne sans la déclarer, l’employeur se met en situation irrégulière par rapport aux administrations d’état et à son employé (et, morale incluse, à tout le corps social). Ce mode d’emploi reste le plus courant actuellement pour l’emploi des femmes de ménage, mais aussi le plus risqué. Dans près d’un cas sur deux, la rupture de convention tacite entre l’employeur et l’employé est portée devant un tribunal de prud’hommes et entraîne des conséquences financières voire pénales pour l’employeur, qui doit s’acquitter en une fois de l’ensemble des cotisations sociales, majorées par des pénalités et sanctions, selon la forme et les preuves apportées par l’employé. Quand on observe que cette méthode est en moyenne de 2 euros plus chère par heure (12€ contre 10€) hors pénalités que la méthode légale, on comprend rapidement son intérêt, outre les raisons citoyennes ;)

    Le travail « au black » est plus cher tout simplement parce qu’une femme de ménage comprend bien qu’elle doit réévaluer son salaire horaire si elle doit perdre tous ses avantages sociaux. Elle sait en revanche qu’elle risque peu, que c’est son employeur qui prend un risque et qu’elle peut ainsi se retourner contre lui à tout moment pour lui réclamer son dû. Prudence !

    Cette forme d’emploi reste la plus coûteuse et la plus risquée à terme, nous vous conseillons fortement de ne pas y recourir. Non pas parce que nous n’y avons pas intérêt, mais parce que c’est le pire système perdant-perdant possible pour tout le monde, qui coûte le plus à la collectivité, à l’employeur et à l’employé(e).


    Analysez au moins 3 devis, gratuitement, pour savoir réellement quelle est la solution la moins chère pour employer votre personnel de maison >